Les mots du Handicap

L'origine de nos difficultés de participation dans l'égalité tient essentiellement au regard qui est porté sur les personnes dotées de caractéristiques particulières, avec d'autres potentialités, capacités et incapacités. Une des principales conclusions de l'AEPH, est que si nous voulons durablement stimuler et accompagner un changement dans ce regard porté sur les personnes aujourd'hui désignées comme « handicapées », c'est en changeant les mots utilisés que nous pouvons le mieux amorcer celui-ci. Désigner autrement impose de regarder autrement, cela a déjà été l'objet de nombreuses communications : Une des clefs principales susceptible d'amorcer ce changement tient aux mots que nous utiliserons à l'avenir pour désigner les phénomènes dont nous voulons transformer la perception. 

La règle à s'imposer dans ce but est de laisser le mot « handicap » cantonné exclusivement à son contexte d'origine, c'est-à-dire aux champs de courses pour désigner la charge supplémentaire imposée aux meilleurs chevaux. Hors de ce champs, le terme "handicap" n'est chargé que de représentations négatives qui désignent la difficulté supplémentaire, la manque, l'absence, le désavantage, l'exclusion, la diminution .... et les personnes désignées comme "handicapées" uniquement perçues comme victimes de ces maux réels ou supposés, voire masquées par ceux-ci quand elles ne sont désignées que comme « les handicapés », ce qui est encore le cas de trop nombreux médias.

Face à cette situation, il n'existe pas d'autres alternative que de nous imposer collectivement un exercice, certes difficile mais absolument gratuit et riche de conséquences, qui consiste à s'interdire d'utiliser le mot « handicap » et ses déclinaisons « handicap(é)(e)(s) ». C'est un challenge qu'il ne s'agit pas de résoudre en niant une quelconque réalité, mais qui doit nous inciter, voire nous obliger, à créer d'autres perceptions de la réalité nettement plus précises et à coup sûr plus informatives.

 

accompagnées © Jean-Luc Simon, PREMIÈRE MISE EN LIGNE LE 01/01/01